more from
Freaksville Records

Quand la nuit tombe sur l’orchestre (instrumentaux et inédits)

by Benjamin Schoos

/
  • Digital Album
    Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      €7 EUR  or more

    You own this

     

  • Record/Vinyl + Digital Album

    Includes unlimited streaming of Quand la nuit tombe sur l’orchestre (instrumentaux et inédits) via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 30 days

      €18 EUR or more 

    You own this  

     

1.
02:35
2.
3.
4.
5.
02:31
6.
7.
8.
9.
10.
11.
01:23
12.
13.
14.
15.

about

Benjamin Schoos
Quand la nuit tombe sur l’orchestre (instrumentaux et inédits)

Freaksville Records
FRVR070

A-Side

1 Autrefois
2 La Vida de un Luchador
3 Pop Baroque Theme*
4 Cine-Nostalgia
5 Stunt Girls
6 Les amants de l’Atlantide*
7 Arthur Cravan vs Jack Johnson (part 2)
8 La fidélité (instrumental)

B-Side

1 Disco Europe Express*
2 Dans les bras de la nuit feat. Alain Chamfort
3 Place Rogier*
4 La porte des rêves
5 La villa Borghini (instrumental)
6 Sexomaniaco 2000
7 Sylvia

3,9,14: générique de:
Les belges ça ose tout, Sortie de route : Thierry Hallard, le crash final et Disco Europe Express, documentaires réalisés par Olivier Monssens (Kaos Films).


Benjamin Schoos:
Claviers et synthétiseurs analogiques, piano, orgue, mellotron, vocodeur, batterie et percussions, guitare, basse.

Merci aux musiciens additionnels d’avoir joué sur cette collection d’instrumentaux enregistrés entre 2009 et 2017 dans différents studios aux 4 coins du monde.

Jérôme Danthine (batterie et percussions), Marcus Weymaer (batterie), Geoffroy Degand (batterie), Ricky Arencibia (percussions), Pascal Schyns (basse), Olibass (basse), Chris Cerri (piano, claviers, basse, guitare), Yoni Vidal (guitare nylon), Marc Wathieu (guitare), Man From Uranus (synthétiseurs), Sophie Galet (choeurs et flute), Claire Wilcock (choeurs), Philippe Laurent (trompette, orgue) Brian Carney (choeurs et synthé), Sabino Orsini (programmation), Jean-François Hustin (flute traversière), Philippe Laurent (orgue et trompette), Nicolas Stevens (violon), Gimmi Pace (programmation) et Alain Chamfort.

Les titres ont été enregistrés par Jordil Gil del Valle, David Mestre, Marc Maghin, Christophe Cerri, Sabino Orsini, Grumph et Jean-François Hustin.


Face A 1, 2, 3, 4, 6, 7 et Face B 2, 4, 5 mixés par Gilles Martin au Studio Farside.
Face A 3, 5 et Face B 1, 3, 6, 7 mixés par Christophe Cerri et Sabino Orsini au studio Eastview et à l’Atelier Sonique.
Masterisé par Gilles Martin au Studio Farside.
Photo par Pascal Schyns, agence Scalp.

Avec l’aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles Service.

Freaksville Publishing/Records 2018

Bio (FR)
« Quand la nuit tombe sur l’orchestre » de Benjamin Schoos


Christophe chantait des mots bleus mais pour son quinzième album studio, Benjamin Schoos a quant à lui décidé de chanter des mots invisibles. Après le bien nommé « Profession chanteur », et comme c’est souvent le cas avec lui, l’inclassable artiste belge a décidé de faire tout l’inverse : sur son prochain album « Quand la nuit tombe sur l’orchestre », inspiré d’une citation du surréaliste André Breton, il dit au revoir au langage et propose une compilation de ses plus beaux thèmes instrumentaux.


Composés et enregistrés en différents lieux, différents endroits et différentes époques, mais par un seul homme, ce nouvel album sent évidemment très fort le romantisme, les ambiance surannés typiques des seventies, mais sans jamais tomber dans la nostalgie. Ici, l’ombre des compositeurs français mythiques plane au dessus du baldaquin : on entrevoit François de Roubaix (cf le très enfantin Pop Baroque Theme), Sébastien Tellier (La porte des rêves évoque la B.O. du barbu fantasque pour le film Narco) et si vous tendez bien l’oreille, alors vous entendrez également Alain Chamfort sussurer des mots doux sur "Dans les bras de la nuit".


Compilation, certes, mais pas que. « Quand la nuit tombe sur l’orchestre » est surtout la synthèse d’une époque très (trop) bavarde pendant laquelle, parfois, mieux vaut ne rien dire. Sur les quinze morceaux qui composent ce disque-comptine, c’est le cas, mais sans endormir. Puisque s’il s’écoute majoritairement à l’horizontal, le cul n’est jamais très loin comme en atteste le Disco Europe Express, thème à l’origine écrit pour illustrer le documentaire d’Olivier Monssens.


« Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants muets » ; telle est donc la morale de ce disque composé à cheval entre les années 2011 et 2018, et c’est une pièce de plus dans le flipper géant de ce Schoos qui semble touours pouvoir chaussures à pied, quelqu’en soit la taille. Logique, quand on sait qu’il fut un temps ventriloque à la radio…

credits

released October 12, 2018

EN

Step inside the curious hinterland of Benjamin Schoos’ imagination. Repair to the drawing room and luxuriate in his most outlandish compositions.

Quand la nuit tombe sur l'orchestre is a collection of 15 mostly instrumental tracks that would all be monstrous hits in a parallel universe better than our own. With the titular inspiration coming from a quote by the surrealist commander-in-chief André Breton (“when night falls on the orchestra”), the Belgian musician has gathered together some of his finest instrumental works and rarities for this fascinating and phantasmagoric album.

Following Profession Chanteur, a synoptic jaunt through the more commercial moments from his last three albums, here now comes the flipside: a demi-monde of baroque pop, kaleidoscopic waltzes and analogue odysseys that trip off the ears. “The reason I’ve bought out this compilation,” says Schoos, “is because as a music fan I find myself listening to instrumental music on vinyl all the time, whether it’s library music or soundtrack music. Instrumental music on vinyl is very erotic!”

Quand la nuit tombe sur l'orchestre has been brought together from the archives of Belgian cult record company Freaksville - the Brussels and Liege based label Schoos runs - with many of the tracks here recorded for films and TV documentaries. Like the hegemonic Breton, Schoos presides over a creative hub, assisting and being assisted in making some of Belgium’s finest underground music. That’s the dayjob at least, while at night the freaks come out to play.

And like the surrealists, there’s a list of players bringing surreality to the universe. As well as Schoos on analog keyboards and synthesizers, piano, organ, mellotron, vocoder, drums and percussion, guitars and bass, the album boasts a cast of many, including: Man From Uranus, Jerome Danthinne, Christophe Cerri, Sabino Orsini, Yoni Vidal and Jean-François Hustin.

And what’s more there’s a special guest appearance from Alain Chamfort - a Breton born musician of note who over the years has collaborated with Jacques Dutronc, Serge Gainsbourg and Claude Francois, amongst others - unleashing his formidable sprechgesang on ‘Dans le bras de la nuit’.

“I create mental images when I’m making music,” says Schoos. “Instrumental music gives me great freedom to explore my imagination.”

Step inside this curious hinterland and prepare to be bedazzled.

FR

Pour son quinzième album studio, Benjamin Schoos a décidé de passer à l’instrumental.
Christophe chantait des mots bleus mais pour son quinzième album studio, Benjamin Schoos a quant à lui décidé de chanter des mots invisibles. Après le bien nommé « Profession chanteur », et comme c’est souvent le cas avec lui, l’inclassable artiste belge a décidé de faire tout l’inverse : sur son prochain album « Quand la nuit tombe sur l’orchestre », inspiré d’une citation du surréaliste André Breton, il dit au revoir au langage et propose une compilation de ses plus beaux thèmes instrumentaux.
Composés et enregistrés en différents lieux, différents endroits et différentes époques, mais par un seul homme, ce nouvel album sent évidemment très fort le romantisme, les ambiance surannés typiques des seventies, mais sans jamais tomber dans la nostalgie. Ici, l’ombre des compositeurs français mythiques plane au dessus du baldaquin : on entrevoit François de Roubaix (cf le très enfantin Pop Baroque Theme), Sébastien Tellier (La porte des rêves évoque la B.O. du barbu fantasque pour le film Narco) et si vous tendez bien l’oreille, alors vous entendrez également Alain Chamfort sussurer des mots doux sur Dans les bras de la nuit.
Compilation, certes, mais pas que. « Quand la nuit tombe sur l’orchestre » est surtout la synthèse d’une époque très (trop) bavarde pendant laquelle, parfois, mieux vaut ne rien dire. Sur les quinze morceaux qui composent ce disque-comptine, c’est le cas, mais sans endormir. Puisque s’il s’écoute majoritairement à l’horizontal, le cul n’est jamais très loin comme en atteste le Disco Europe Express, thème à l’origine écrit pour illustrer le documentaire d’Olivier Monssens.
« Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants muets » ; telle est donc la morale de ce disque composé à cheval entre les années 2011 et 2018, et c’est une pièce de plus dans le flipper géant de ce Schoos qui semble toujours pouvoir chaussures à pied, quelqu’en soit la taille. Logique, quand on sait qu’il fut un temps ventriloque à la radio…

license

all rights reserved

tags

about

Benjamin Schoos Belgium

When he's not running the brilliant Freaksville label, Benjamin Schoos is concentrating his efforts into producing lush, string-laden, melancholic and very French pop. The dandy crooner has produced, composed and arranged a whole host of songs for a variety of cult figures including Lio, Marie France, Chrissie Hynde, Alain Chamfort, Laetitia Sadier, Miqui Puig. ... more

contact / help

Contact Benjamin Schoos

Streaming and
Download help

Redeem code