more from
Freaksville Records

Beau Futur

by Benjamin Schoos

/
  • Digital Album
    Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      €5 EUR  or more

    You own this

     

  • Compact Disc (CD) + Digital Album

    Jewel Box 6 pages

    Includes unlimited streaming of Beau Futur via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 20 days

      €5 EUR or more 

    You own this  

     

  • Record/Vinyl + Digital Album

    LP Vinyl 10 tracks

    Includes unlimited streaming of Beau Futur via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 15 days

      €9 EUR or more 

    You own this  

     

1.
Uranium 235 (Mikaïloff/Schoos) Elle tisse Des mensonges Etranges Des rêves Des visions Chaque seconde En apporte De nouveaux La réalité Se vide de sens J’entre dans un univers Opaque Où chaque phrase Est un leurre Il est temps alors De brancher les réacteurs de secours Et pointer la proue du vaisseau Vers les confins de la galaxie Des lustres (Doriand/Schoos) Ça fait des lustres Que j’vois jamais le jour J’illustre Ma vie sans ton amour Des lustres Que j’ai peur de mon ombre Des lustres Et je n’compte plus le nombre Ça fait des lustres Que j’suis plus une lumière Des lustres Que je prends la poussière Des lustres Que je paie la facture L’air rustre Je me fais la peau dure Ça fait des lustres Des lustres Des lustres… Que t’allumes et t’éteins ma vie N’attends pas que j’ balance sous les pampilles Reviens avant que j’grille Pour des lustres Des lustres Des lustres… Ça fait des lustres Que je me prends le jus Illustre Comme un bel inconnu Des lustres Que je m’accroche à toi Des lustres Que tu ne m’éclaires pas Ça fait des lustres Que je joue au pendu Des lustres Qu’on ne m’y prendra plus Ça fait des lustres Des lustresDes lustres… Que t’allumes et t’éteins ma vie N’attends pas que j’ balance sous les pampilles Reviens avant que j’grille Pour des lustres Des lustres Des lustres Ça fait des lustres Des lustres Des lustres… Que t’allumes et t’éteins ma vie N’attends pas que j’ balance sous les pampilles Reviens avant que j’grille Pour des lustres Des lustres Des lustres
2.
VISITER LA LUNE (Chatelard/Schoos) Visiter la lune sans point de retour Déserter nos lits et se rendre sourds Sur nos coeurs d’albâtre, vient fondre le stupre Des loups en cavale, des langes au sépulcre Les places sont chères, car tout au bout, se glacent nos chairs, qui finissent dans la boue Nos mouchoirs mouillés sèchent a l’infini Les espoirs rouillés nous serrent le coeur a vie Sous le feux des astres, nous dansons, minables Viendra le désastre, le repas du diable Sous cet orage, viens courir avec moi La nuit fait rage, promenons-nous dans les bois
3.
Une dernière danse (Chatelard/Schoos) Un dernier verre sous les étoiles, Une dernière danse sur piédestal Un dernier shoot, sans aucun doute, Nous mènera sur la grand route Un dernier souffle dans tes cheveux, Une dernière joute, hmm deux par deux, Plante-moi ton glaive entre les yeux, Mon troisième oeil passe aux aveux Épuise-moi Sous le cristal Étourdis-moi Mes yeux spirales Ton coeur qui bat Un dernier tour de piste alors? Tourbillonnons toutes voiles dehors! Même le lustre en est baba, De toi de toi toujours de toi ! Un dernier cerceau enflammé A travers lequel je me jette, tête la première, carbonisée La chair est triste même brulée...
4.
DANS LES BRAS DE LA NUIT (Jacques Duvall/ Benjamin Schoos) Dans les bras de la nuit Le jour N'est qu'un souv'nir Qui s'évanouit Dans les bras de la nuit L'amour Naît d'un sourire Qui s'épanouit
5.
L.A Dodge Viper (Benjamin Schoos) Ma Dodge Viper Ma Dodge Viper Ma Dodge Viper
6.
02:54
Le Cascadeur (Jacques Duvall/ Benjamin Schoos) Le cascadeur Rentre à pas d'heure Et j' te dis pas Dans quel état Le casque encore Vissé au crâne Le cascadeur Embrasse sa femme Que deviendrais-je En cas d' malheur S'inquiète l'épouse Du cascadeur Lui la rassure Ne prends pas peur Crois-moi, j'assure Mon dur labeur Le cascadeur Et sa moitié Font l'amour comme De jeunes mariés Le lendemain Au p'tit matin Il s'en va dans L' soleil levant Le cascadeur Se casse ailleurs Dans une bagnole Qui s'envole Le trompe-la-mort Il n'en démord Pas un instant Vivra cent ans
7.
LE BEAU FUTUR (Chatelard/Schoos) Faites entrer les acrobates, Faites jouer les automates Mille collisions se produiront C’est la dilution des interceptions C’est le beau futur, radieux comme l’azur Les lynx, des pumas, des ours dressés Viennent au combat comme possédés Dans un vacarme plein de poussière Les jeux sont déjà faits par derrière Rien ne nous transporte jusqu’à l’enfer Rien que des portes qu’on ouvre a l’envers C’est le beau futur...
8.
La grande aventure (Chatelard/Schoos) Sur le tapis de jeux de la nuit tu es reine Je te veux, belle de jour, rien de sale, ni d’obscène Sans un as dans la manche, ouvre tes blancs pétales Cheveux aux quatre vents, vivons l’amour fatal Je te veux rien qu’à moi Je te propose (c’est la grande aventure) Et toi tu disposes... Tu perds pied, tu t’égares dans les frasques sunset Sous les boules à facettes, tu effaces tes dettes Sur les foules à paillettes, tu édictes ta loi Sans fards, sans cinéma, je te veux rien qu’à moi... Je te propose (c’est la grande aventure) Et toi tu disposes... Tu dis que tu es faite de cet alliage là Mais en toi je veux voir ma profession de foi Tu disparais le soir, ressurgis aux aurores Alchimiste dans l’âme, je te ferai or Je te propose (c’est la grande aventure) Et toi tu disposes...
9.
Daddy's Down in The Mine (Pat MacDonald) Here are jewels in the darkness There are treasures down below And strange glimmers in the shadows Where the children can not go Now I know you miss your daddy But he's gonna be just fine Don't worry little darlin' Daddy's just down in the mine There are things that can't be measured Or touched by tiny hands There are countles worlds of wonder Not even daddy understands But if you shold have a question Just drop me a line I'm never too far away from you Daddy's down in the mine Now a pocket full of silver Or a wagon load of gold Or a truck load of diamonds I would leave down by the road I would trade a devil's ransom Just to see your two eyes shine So when I'm gone remember Daddy's just down in the mine
10.
03:44
Granite (Chatelard/Schoos) Tribale mon âme se délite Quand je deviens tireur d’élite Décrocher la lune trop vite Vous fait voir la vie comme du granite Les vieilles lunes dansent Un masque de transe L’éclipse avance L’esprit blanc du White Spirit Ça brûle quand tu es sur orbite Vient le temps du coeur de granite Où rien n’alunit où tout gravite
11.
J'AI ESSAYE DE T'AIMER (Jacques Duvall/Benjamin Schoos) AM: J'ai essayé de t'aimer Au départ j'étais motivée J'ai fait l'effort, j' suis lessivée Mais je n'y suis pas arrivé BS: J'ai essayé de t'aimer Et des efforts, j' m'en suis farci Hélas je n'ai pas réussi Tu aurais pu m'aider aussi DUO: Ce sera Pour la prochaine fois Car il y aura Une prochaine fois Il ne faut pas perdre la foi AM: J'ai essayé de t'aimer Rien qu' d'y penser ça m'exténue Et je n'y suis pas parvenue Une bien cruelle déconvenue BS: J'ai essayé de t'aimer Tu parles d'un boulot épuisant Si le projet était grisant L'échec n'en fut que plus cuisant DUO: Ce sera Pour la prochaine fois Car il y aura Une prochaine fois Il ne faut pas perdre la foi AM: J'ai essayé de t'aimer Mais je me suis bien rétamée BS: Je serais le seul à blâmer? Là ma chérie faut te calmer! DUO: Ce sera Pour la prochaine fois Car il y aura Une prochaine fois Il ne faut pas perdre la foi
12.
13.
LA VILLA BORGHINI (Jacques Duvall/ Christophe Cerri) Fellini et Lolo Ferrari et Roma Romulus et Juliette Roméo et Alfa Les amants d'Navarone Les canons de Venise Les canaux de Vérone La tour penchée d'Assise Western Bolognaise Au volant d'ma Lamborghese J'ai embouti La Villa Borghini Fellini et Léa Ferrari et Rota Je n'ai bu qu'un petit Verre de Chianti J'ai crié, j'ai crié Ça m'a servi à quoi Je n' suis pas le dernier Des Bevilacqua Western Bolognaise Au volant d'ma Lamborghese J'ai embouti La Villa Borghini
14.
15.
02:36
VOCODEUR (Jacques Duvall/ Benjamin Schoos) Pour dire "je t'aime", pour te l' chanter Je passe ma voix dans l' vocodeur Un parti-pris apparenté A d' l'esthétisme ou d' la pudeur Tous les autres chanteurs Roucoulent la bouche en coeur A mon goût ils en font trop Et je trouve que leurs mots Sonnent faux A l'université de Bonn Un gars d' l'institut d' phonétique A trouvé c' procédé qui donne A ma voix ce son synthétique Mon timbre devenant ainsi Parfaitement méconnaissable J' jeux t' chanter "I love you" comme si C' n'était pas qu'un tube imparable Je laisse les autres chanteurs Roucouler la bouche en coeur Et à l'inverse, moi qui pense Tout c' que j' dis, j'installe une distance Je passe ma voix dans l' vocodeur

credits

released January 12, 2015

Produced by Benjamin Schoos and Christophe Cerri

Mixed and mastered by Gilles Martin at Farside ★ Recorded by Benjamin Schoos, Christophe Cerri at Freaksville Lab, Jasfy Studio ★ Recorded by Christophe Loercke at Lovo studio (Brussels), by Jordil Gil del Valle at Sputnik (Sevilla), by David Mestre at CBE (Paris), by Steve Weiss at Edge Studios (New-York), by Marc Maghin at SOS Recording (Liège), by James Doviak at home (Manchester), by Jacques Stotzem at home (Verviers), by Maxime Wathieu at Studio 5 (Liège), by Jean-François Hustin at MPL Studio (Liège), by Jérôme Danthinne at Fagophonic (Huy)

Orchestrations written and directed by Christophe Cerri, Jean-François Assy, Gimmi Pace ★ Drums and percussion : Jérôme Danthinne, Marcus Weymaer, Ricky Arencibia, Olivier Cox ★ Bass : Christophe Cerri, Benjamin Schoos, Jean-François Assy ★ Guitar : Jacques Stotzem (Dobro guitar), James Doviak, Benjamin Schoos, Christophe Cerri, Marc Wathieu, Stef Kamil Carlens ★ Piano, analog synths, keyboards, string ensemble, vocoder : Christophe Cerri, Benjamin Schoos, Stef Kamil Carlens ★ Trumpet : Philippe Laurent ★ Flûte : Jean-François Hustin ★ Backing vocals : Marc Bouille, Sophie Gallet ★ Strings : Elsa De Lacertas Cetas : first violin. Claudi Rausen : second violin. Marc Pijpops : viola. Jean-François Assy : cello and string director

Front cover : Steven Thomas ★ Tadussac’s photo : Pascal Schyns ★ Design : www.scalp.be

[EN]

Benjamin Schoos, the Belgian-born master maker of sweeping, string-laden pop music is back with new album Beau Futur, evoking the sunny rays of the 60s and the glam of the 70s. On return from touring his modernist album China Man Vs China Girl in Asia, Benjamin Schoos made a beeline for the studio. What followed are these 15 tracks drawing from his touring memories.

Beau Futur was recorded in various studios: Edge in NYC, Sputnik in Seville, Manchester, London and the legendary CBE studio in Paris. This is a human adventure, with Schoos effusing different styles and musical eras with panache.

Michel Moers, of new wave band Telex, makes a cameo. Elsewhere the duet with chanteuse Laetitia Sadier may prick the ears of Gainsbourg and Bardot enthusiasts. The elegance of French crooner Alain Chamfort in Dans les bras de la nuit is set amongst warbled, vocal pads and ascending keyboard melodies. La vuelta del Doctor Amor recalls Italo synth-funk with a dancing groove and spiralling melodies before breaking under the sparkling guitar from James Doviak, long-time associate of Johnny Marr. The ethereal voice of La Féline is echoed by Canadian Bernardino Femminielli’s (Dirty Beaches) astral keyboards. Beau Futur evokes a pop music nostalgia, reviving those moments with a view to the future.

For Beau Futur, Benjamin Schoos calls on his b-cultural obsessions: stuntmen, journeys into outer space, Italian villas and sports cars, seduction and madness… all of it expressed through vintage synths, string ensembles, vocoders and chanteuses (April March, Laetitia Sadier). The album transforms a solo journey into a synaesthetic adventure, overflowing light and colour.

A bit about Benjamin’ past: As a young ambitious man, living in a small industrial town in Belgium, Schoos studied drums and harmony. Branching out with an electric guitar and a Korg MS20, he thrust himself onto the local music scene where he discovered a penchant for noisy pop and punk rock. His career has since taken him in a myriad of directions from comic book illustrator to radio ventriloquist, with his musical output as a constant. Now a genuine modern Belgian icon, as alter ego Miam Monster Miam, he has soaked up influences as diverse as Krautrock, 70s French soundtracks and English Indie Pop, leading to the release of a healthy back catalogue of albums and the creation of his very own label - Freaksville - home to one big happy family of like-minded musical ‘misfits’.

Somewhere between his Brussels studio (aka the Freaksville laboratory) and Paris, multi-instrumentalist Benjamin has produced, composed and arranged a whole host of songs for a variety of cult figures on the French pop scene (80s synth pop star LIO, Parisian icon Marie France, debonair dandy Alain Chamfort, Michel Moers and Marc Moulin from electronic group Telex, Chrissie Hynde, April March and Aquaserge). Inspired by the technical genius of orchestrator Jean Claude Vannier (Serge Gainsbourg’s Melody Nelson) who he met in 2006, and the creativity of New York noise producer Kramer (Shimmy Disc, Galaxie 500, Low, Bongwater), with whom he has worked on three albums, Benjamin has now decided to explore his inner soundscapes.

[FR]

Benjamin Schoos revient de tournée avec un nouvel album aussi ambitieux que rayonnant : Beau Futur. Voyage en 1ère classe qui revisite la sunshine pop 60’s et le faste clinquant des 70’s sans jamais quitter du viseur un lendemain qui chante. Enfilez votre smoking, on inaugure ici l’avenir de la french pop.

Revenu d’Asie où le succès de l’album moderniste China Man Vs China Girl l’avait conduit, Benjamin Schoos a vidé son sac de voyage sur la table de mixage. Résultat : 15 titres enregistrés au gré des rencontres, des expériences… La seule liste des studios donne le vertige: Edge à N.Y.C., Sputnik à Séville, Manchester, Londres, et le mythique studio C.B.E. à Paris où Manset érigea La Mort D’Orion !

Plus qu’un périple c’est une aventure humaine. L’élégance d’Alain Chamfort succède au micro à celle de Michel Moers (Telex). Le groove chaloupé du fanfaron espagnol Miqui Puig danse avant de se briser sur les guitares brillantes de James Doviak, vieux comparse de Johnny Marr. Et la voix éthérée de La Féline trouve un écho dans les claviers astraux du canadien Bernardino Femminielli.

Propulsé par deux singles sortis au printemps – la pop fastueuse et sophistiquée d’Une dernière danse et celle plus spacieuse et spatiale de Visiter la lune –, l’album Beau Futur se paye le luxe de revisiter toutes les époques de la pop, renouant avec ces instants où elle touchait le futur du doigt.Beau Futur est un album grand-spectacle, vertigineux. Il cristallise les univers d’un artiste transversal, autour d’une pop changeante mais résolument moderne.Croisant sa plume avec celles des pointures Doriand, Jacques Duvall et Alexandre Chatelard, Benjamin Schoos passe en revue ses obsessions culturelles : cascadeur, voyage intersidéral, villa italienne et voiture de sport, séduction et folie… Synthés vintage et orchestres à cordes, vocodeur et chanteuses classieuses (April March, Laetitia Sadier), tout s’emboîte parfaitement jusqu’à cette inédite reprise de Timbuk3 remaniée à 4 mains avec Stef Karmil Carlens (dEUS, Zita Swoon) ! L’album transforme un voyage en solitaire en orchestre light mais électrique, et bâti un futur si brillant qu’on doit porter des lunettes noires…Faisant suite à la pop indé de Miam Monster Miam et au rock de Phantom et des Loved Drones, le producteur et directeur artistique du label Freaksville Benjamin Schoos a repris son nom en 2012 pour se concentrer sur le chant. Le succès critique du 1er album China Man VS China Girl a donné raison a cet artiste polyvalent qui est aussi animateur radio et compositeur de B.O. Beau Futur parachève cette renaissance optimiste.

[Quotes]

"Benjamin Schoos vient de signer son meilleur album à ce jour. Un grand disque de variété" ★★★★★
Magic rpm

"The future can surely only be beautiful for Schoos if all his subsequent albums are as good as this one"
The Quietus

"This Belgian sincerity is a affectionate, alluring and convincing" ★★★★
Uncut

"Arrangements et dictions dinstingués, mélodies à l'avenant. Toujours aussi élégant et efficace"
Technikart

"Ce disque est tout simplement génial"
Moustique

"Il fallait un belge mi-poupon, mi-ténébreux pour condenser l'histoire de la pop de façon oblique et la propulser dans un rétro futur de luxe"
Chronicart



Catalog number : FRVM45
Catalog number CD : FRVR45
Catalog number Vinyl : FRVR46

℗ Freaksville Record
© Freaksville Music
Published by Freaksville Publishing
www.freaksvillerec.com

license

all rights reserved

tags

about

Benjamin Schoos Belgium

When he's not running the brilliant Freaksville label, Benjamin Schoos is concentrating his efforts into producing lush, string-laden, melancholic and very French pop. The dandy crooner has produced, composed and arranged a whole host of songs for a variety of cult figures including Lio, Marie France, Chrissie Hynde, Alain Chamfort, Laetitia Sadier, Miqui Puig. ... more

contact / help

Contact Benjamin Schoos

Streaming and
Download help

Redeem code

Report this album or account